petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Samedi 24 Juin 2017
Samedi 24 juin 2017 à 20h30 | CONCERT

Des Français de Bretagne, des Algériens français, des Français marocains, des Français jazzeux de France qui se passionnent soudain pour le 6/8 maghrébin… Fanfaraï est sans aucun doute la fanfare la plus atypique et cosmopolite du Maghreb

Sur scène ou dans la rue, lorsqu’elle déambule, Fanfaraï agite sa frénésie sonore, mêlant au raï, chaabi et autre gnawi, des cuivres jazzy, afro-cubains ou tziganes. Ici, Nordistes et Sudistes se rejoignent en une traversée festive des rives de la Méditerranée, guidés par l’envie de partage et une énergie à toute épreuve.





Dimanche 25 juin 2017 à 17h00 | DEBAT ET CONFERENCE

Rencontre avec Franck Mermier*
*Ancien directeur du Centre français d’études yéménites (Sanaa) et du département scientifique des études contemporaines à l’Institut français du Proche-Orient (Beyrouth), il est actuellement directeur de recherche au CNRS (LAU-IIAC). Il a notamment coordonné l’ouvrage Yémen. Le tournant révolutionnaire (avec Laurent Bonnefoy et Marine Poirier, Karthala, 2012) et le recueil de textes traduits Syrie-Yémen, d’une guerre l’autre (à paraître). Il a aussi publié Le Cheikh de la nuit : Sanaa, organisation des souks et société citadine (1997), Le Livre et la ville. Beyrouth et l’édition arabe (2005), l’ouvrage collectif Mémoires de guerres au Liban, 1975-1990, (avec Christophe Varin, 2010) ainsi que Récits de ville, d’Aden à Beyrouth (2015), tous chez Sindbad/Actes Sud.





Dimanche 25 juin 2017 à 17h00 | CINEMA SEANCE UNIQUE

Dans le cadre de la 3ème édition du Printemps Culturel Tunisien, le Collectif 3 C, en partenariat avec Cinéma Tunisien et Trajectoires, présentent la projection du documentaire "Le Verrou" (Tasfi7تصفيح) suivi d'un récital poétique trangressif de Houda Zekri

Tunis aujourd'hui. Trois femmes, trois témoignages. Houda, Mabrouka et Faouzia ont en commun le «tasfih», un rituel magique qui vise à protéger les jeunes filles de toute pénétration, désirée ou subie, avant le mariage. Le sortilège «ferme» les fillettes, et «ouvre» à nouveau les jeunes femmes à la veille de leur nuit de noces. Le Verrou parle du corps féminin, de ses représentations dans l'espace public et privé, de la place des femmes dans l'intimité, la famille, la société tunisienne, et propose une réflexion sur un héritage tiraillé entre tradition(s) et profond besoin d'émancipation.





Du mardi 4 avril 2017 au mercredi 28 juin 2017 | THEATRE

Cette jeune femme pleine d'énergie et de fraîcheur nous fait découvrir à travers différents personnages son univers drôle et chaleureux.

Elle campe différents personnages, entre la mama africaine imposante, la mère maghrébine surprotectrice et la vieille râleuse aigrie... Son humour se veut avant tout porteur d'un message : la tolérance.
Elle retranscrit avec humour les anecdotes qui font son quotidien.
Un personnage attachant par son humanisme et sa simplicité... Attendez-vous à une soirée colorée





Du vendredi 21 avril au samedi 8 juillet 2017 | EXPOSITION

Redécouvert très récemment par le recoupement de recherches de spécialistes de la photographie et du Moyen Orient, le travail de Beniamino Facchinelli réalisé au Caire entre 1875 et 1895 sera présenté pour la première fois à l’Institut national d’histoire de l’art du 21 avril au 8 juillet 2017, illustré par une sélection de tirages originaux, ouvrages scientifiques et cartes postales d’époque.





Dimanche 25 juin 2017 à 17h00 | CINEMA LES SALLES

Dans le cadre de la 3ème édition du Printemps Culturel Tunisien, le Collectif 3 C, en partenariat avec Cinéma Tunisien et Trajectoires, présentent la projection du documentaire "Le Verrou" (Tasfi7تصفيح) suivi d'un récital poétique trangressif de Houda Zekri

Tunis aujourd'hui. Trois femmes, trois témoignages. Houda, Mabrouka et Faouzia ont en commun le «tasfih», un rituel magique qui vise à protéger les jeunes filles de toute pénétration, désirée ou subie, avant le mariage. Le sortilège «ferme» les fillettes, et «ouvre» à nouveau les jeunes femmes à la veille de leur nuit de noces. Le Verrou parle du corps féminin, de ses représentations dans l'espace public et privé, de la place des femmes dans l'intimité, la famille, la société tunisienne, et propose une réflexion sur un héritage tiraillé entre tradition(s) et profond besoin d'émancipation.




video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014