petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Mardi 19 Fevrier 2019
Mercredi 20 Février 2019 | CONCERT

Dans le cadre du Festival Sons d'Hiver
Depuis 2011 avec la création de son quintet « Rythm of Resistance », Naïssam Jalal crée l’une des musiques les plus passionnantes de la scène française. De formation classique, elle a étudié aussi au Grand Institut Arabe de Damas ainsi qu’auprès du maître Abdu Dagher au Caire. Pratiquant l’improvisation depuis longtemps, sa musique jazz se nourrit de nombreuses influences, du rap aux musiques traditionnelles. Cette rencontre inédite avec le performeur, auteur et dra- maturge égyptien Ahmed El Attar, aussi accueilli en octobre 2018 avec son spectacle Mama s’annonce prometteuse.
Remarqué notamment au festival d’Avignon, présent sur de nombreuses scènes de théâtre où il traite des problèmes brûlant du monde contemporain, Ahmed El Attar est aussi l’animateur du Downtown Contemporary Art Festival au Caire.





Mardi 19 février 2019 à 18h30 | DEBAT ET CONFERENCE

« Un destin égyptien. Histoire d'une nationalisation » de Moustapha ElHefnaoui
Animée par Arnaud Ramière

Dans le cadre de l’année culturelle France-Egypte 2019, sous le patronage de son Excellence Ehab Badawy, Ambassadeur de la République arabe d’Egypte en France, Délégué permanent d’Egypte auprès de l’UNESCO, le bureau culturel égyptien à Paris et l’Association Souvenir de Ferdinand de Lesseps et du Canal de Suez ont le plaisir de vous inviter à la rencontre littéraire à l’occasion de la parution et autour de l’ouvrage « Un destin égyptien, histoire d’une nationalisation » de Ali Elhefnaoui.





Mardi 19 février 2019 à 19h00 | CINEMA SEANCE UNIQUE

Débat avec le réalisateur à l'issue de la projection en présence du réalisateur, de Amirouche Laïdi producteur du film et de Naoufel Brahimi El Mili, politologue et écrivain.

Du début des années soixante au milieu des années soixante-dix, Alger est une terre d’accueil de militants en lutte contre l’oppression coloniale ou raciale.Du Congrès national africain (ANC) de Nelson Mandela au Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap vert (PAIGC) d’Amilcar Cabral, tous les mouvements de libération africains sont aidés financièrement et militairement par l’Algérie. De nombreux militants sud-américains trouvent également asile dans le pays.

L’internationaliste Che Guevara y établit une base arrière pour ses activités de guérilla en Afrique. Le leader afro-américain, Eldridge Cleaver, en fait le centre de rayonnement international du Black Panther Party. Alger la Blanche est devenue Alger la Rouge. Durant cette période, la capitale algérienne est appelée La Mecque des Révolutionnaires.





Du dimanche 27 janvier 2019 au samedi 6 avril 2019 | THEATRE

Loin des codes du one-man-show, Haroun impose son style de premier de la classe. Son humour acide, noir et pince-sans-rire, touche à tout :

Loin des codes du one-man-show, Haroun impose son style de premier de la classe. Son humour acide, noir et pince-sans-rire, touche à tout. Racisme, politique, terrorisme ou encore écologie... Haroun jette un regard aussi ironique que malicieux sur notre monde et fait de nous les complices de sa plongée dans l'absurdité de nos existences éphémères.





Du....au lundi 11 mars 2019 | EXPOSITION

Après les expositions consacrées à Art Spiegelman, Claire Bretécher ou Franquin, la Bibliothèque publique d’information (Bpi) rend hommage au travail du dessinateur et réalisateur Riad Sattouf, créateur de La Vie secrète des jeunes, de Pascal Brutal, des Cahiers d’Esther et de L’Arabe du futur. Primé aux Césars en 2009 pour Les beaux Gosses, l’auteur vient même d’entrer au Robert
L'année 2018 sera importante avec la parution du tome 4 de L’Arabe du futur aux éditions Allary et l’adaptation animée des Cahiers d’Esther.

La rétrospective proposée par la Bpi met en valeur l’univers graphique de Riad Sattouf, son regard acéré et tendre sur l’adolescence, la richesse de ses références, son art du récit et la dimension souvent autobiographique de ses travaux.





Samedi 2 mars 2019 à 15h00 | CINEMA LES SALLES

Projection débat « La traversée »

Sur le ferry qui relie Marseille à Alger, chaque été les passagers sont nombreux. Des retraités vont au pays pour toucher leur pension, des jeunes ont tenté leur chance en France sans papiers et se sont fait expulser, d'autres encore vont passer leurs vacances au bled…. Toutes les discussions sur le bateau parlent de départ et de pays. La réalisatrice écoute et filme ces conversations, ces confidences : un très beau documentaire sur l'exil, l'immigration, l'identité, la vie et les émotions de ceux qui flottent entre deux mondes.




video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014