petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Jeudi 16 Aout 2018
Vendredi 7 septembre 2018 à 18h00 | CONCERT

Nomade dans l’âme, Dérives Festival parcourt le monde chaque année en quête de musique, de culture et de partage. À travers un mélange de styles et d'énergies, embarquez vers des terres inconnues pour une aventure sonore et humaine chavirante

Cette année, on navigue jusqu’aux côtes du Proche-Orient pour un voyage artistique au cœur de la culture éclectique du LIBAN

Au programme, divers styles musicaux et formes d’art présentés par une sélection d’artistes issus de la scène indépendante de Beyrouth, pour vous faire découvrir l’effervescence grisante de création de la capitale libanaise.





Vendredi 14 septembre 2018 à 18h30 | DEBAT ET CONFERENCE

CONTROVERSE

Rencontre avec:

Thomas Vescovi, professeur d’Histoire-géographie, chercheur en Histoire contemporaine à l’université de Paris VIII, auteur de La mémoire de la #Nakba en Israël...

Dominique Vidal, journaliste et historien, ancien rédacteur en chef adjoint du Monde diplomatique, il a également été directeur international du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ). Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Palestine : le jeu des puissants (dir. Sindbad, 2014)...

Modération: Caroline Delage, Journaliste présentatrice sur la chaîne d’information en continu télé, elle a été correspondante à #Jérusalem pour CANAL+ et Europe 1 et journaliste présentatrice sur la chaîne Public Sénat.





Mercredi 19 septembre 2018 à 20h00 | CINEMA SEANCE UNIQUE

Projection du film Mahmoud Darwich. Et la terre, comme la langue… de Simone Bitton
Simone Bitton revisite l’oeuvre et la vie de Mahmoud Darwich, poète de l’exil et de la tragédie palestinienne qui s'est imposé peu à peu comme le chantre de la Palestine.





Du mercredi 10 au samedi 13 oct 2018 à 20h30 | THEATRE

Je suis, depuis des mois, travaillé par une question lancinante, qui revient cogner en moi comme une migraine, récurrente, familière. Pourquoi de jeunes hommes et jeunes femmes, nés dans mon pays, issus de ma culture, dont les appartenances semblent recouvrir les miennes, décident-ils de partir dans un pays en guerre et de tuer au nom d’un Dieu qui est aussi le mien ? Cette question violente a pris une dimension nouvelle le soir du 13 novembre 2015, quand cette évidence effrayante m’a déchiré intérieurement: une partie de moi venait de s’en prendre à une autre partie de moi, d’y semer la mort et la douleur. Comment vivre avec cette déchirure ? Ainsi a pris forme, peu à peu, ce dialogue épistolaire entre un père philosophe et sa fille partie faire le djihad… Ce dialogue impossible, difficile, je l’ai imaginé.
Rachid Benzine





Du mercredi 11 avril 2018 au dimanche 23 septembre 2018 | EXPOSITION

Une œuvre magistrale de l’artiste irakien Dia Al-Azzawi est à découvrir à l'entrée du musée de l’IMA : l’ensemble des planches de Nous ne voyons que des cadavres. Massacres de Sabra et Chatila (1983), ainsi que 16 sérigraphies du portfolio Hymne du corps. Poèmes dessinés pour Tell El-Zaatar (1979).





Date de sortie 18 juillet 2018 | CINEMA LES SALLES

Damas, mars 2011. La révolution commence à gronder. Nahla est une jeune femme de 25 ans, tiraillée entre son désir de liberté et l’espoir de quitter le pays grâce au mariage arrangé avec Samir, un Syrien expatrié aux États-Unis. Mais Samir lui préfère sa jeune soeur Myriam, plus docile. Nahla se rapproche alors de sa nouvelle voisine, Madame Jiji, qui vient d’arriver dans l’immeuble pour ouvrir une maison close.




video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014