petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Lundi 10 Decembre 2018
Mardi 17 avril 2018 à 19h00
LE TAXI DE L'AMOUR DE NIAZI MOSTAFA

En marge de l’exposition « Al Musiqa » à la Philharmonie de Paris Le Taxi de l’amour (Taxi el-gharam)
de Niazi Mostafa

Égypte, fiction, 1953, 117’
Scénario : Niazi Mostafa
Image : Abdel Aziz Fahmi
Montage : Ahmed Ismaïl
Décors : Agop Aslanian
Musique : Abdel Aziz Mahmoud
Chansons : Abou El Seoud El Ebiari
Interprètes : Houda Sultan, Abdel Aziz Mahmoud, Mahmoud El Melegui, Zeinat Sedki
Production : Abdel Aziz Mahmoud Films

Synopsis
Une riche héritière fuit la maison de son oncle qui veut la marier contre son gré. Un chauffeur de taxi l’héberge chez lui et la protège en la faisant passer pour sa femme. « Véritable comédie des débuts de la décolonisation. À l’époque, en France, les militants du FLN qualifiaient par dérision de Taxi el gharam (taxi de l’amour) le panier à salade des flics. Taxi de l’amour raconte les déboires d’Elham, une jeune et riche héritière (Hoda Soltan) fuyant le domicile de son tuteur, qui veut la marier de force. Le succès de ce film vient surtout de sa chanson, qui fera le tour du monde arabe. » Libération – Nidam Abdi et Bouziane Daoudi.

Biographie
Né à Assiout en Haute-Égypte en 1911 d’un père soudanais et d’une mère turque, Niazi Mostafa suit une formation de réalisation et prise de vues à l’Institut du Cinéma à Munich et effectue un stage aux Studios UFA à Berlin. De retour au Caire, il est affecté aux Studios Misr comme réalisateur de courts métrages, puis il y dirige la section « Montage ». Il monte plusieurs films produits par les Studios Misr, comme Wedad et Lachine, puis passe à la réalisation avec Salama va bien, interprété par le grand comédien Naguib al-Rihani, qu’il retrouvera quatre ans plus tard avec Monsieur Omar. Passionné par le trucage, Niazi Mostafa a essayé tous les genres : musicaux, comédies, drames, policiers et films « bédouins ». Sa femme, l’actrice Kouka, interprète presque exclusivement les films de cette dernière veine. L’un des meilleurs techniciens du cinéma égyptien, il réalisait parfois jusqu’à cinq films par an. Il détient, à ce jour, le record des films tournés par un réalisateur égyptien.

Filmographie
1937 Salama va bien
1939 Le Médecin
1941 Monsieur Omar
1941 L’Usine aux épouses
1943 La Vallée des étoiles
1943 Rabha
1944 Le Bonnet enchanté
1944 Ma fille
1944 Hababa
1944 Hassan et Hassan
1944 La Rue Mohamed Ali
1945 Mademoiselle Boussa
1945 L’Être humain
1945 Antar et Abla
1946 Les Victimes de la modernité
1946 Rawiya
1946 Le Premier Regard
1947 Nouveau Riche
1947 Les Nuits du plaisir
1947 La Sultane du désert
1948 L’Amour et la jeunesse
1948 Leila l’Amirienne
1949 Le Secret de la princesse
1950 Plus belle que la lune
1950 Afrah
1950 La Belle
1951 Sousou mon amour
1951 Wahiba, la reine des bohémiens
1951 La Patience paie
1952 D’où te vient tout cela
1953 La Terre des héros
1953 Hamido
1954 Le Taxi de l’amour
1954 Les Filles d’Ève
1954 Le Cavalier noir
1954 Les Costauds d’al-Houseiniyya
1955 Un verre et une cigarette
1956 Quai n° 5
1956 Premier amour
1956 Les Démons du ciel
1957 Le Prisonnier d’Abou Zouboul
1958 Abou Hadid
1958 Le Chauffeur de minuit
1958 Ismaïl Yassine Tarzan
1958 L’Amour de ma vie
1958 Sultan
1959 Scandale à Zamalek
1959 Le Mystère du bonnet enchanté
1959 La Brume du Sinaï
1960 Le Pain quotidien
1961 L’Escroc
1961 Sang sur le Nil
1961 Le Mari de ma femme
1961 Antar Ibn Chaddad
1962 La Dernière Chance
1962 Je suis le fugitif
1963 Rabea al-Adawiyya
1963 La Princesse des Arabes
1963 La Petite Magicienne
1963 La Bédouine amoureuse
1963 Le Fiancé arrive demain
1964 Le Jeu de l’amour et du mariage
1964 L’Espion
1965 Le Fauteur de troubles
1966 Trop jeune pour aimer
1966 Farès Bani Hamdan
1966 Les Démons de la nuit
1966 Kounouz
1966 Son Excellence monsieur l’Ambassadeur
1966 Trente jours en prison
1967 L’Homme le plus dangereux du monde
1967 Jeunesse très folle
1968 Ève et le gorille
1968 Papa veut qu’il en soit ainsi
1969 L’Agent 77
1969 Al-Ataba Gazaz
1970 Le Prétendant de la fille du ministre
1970 C’est toi qui as tué mon papa
1970 L’Assassin des femmes
1971 Sans pitié
1971 Le Plaisir et la souffrance
1972 Satan est une femme
1973 Fils à vendre
1973 La Bande des adolescents
1973 Lorsque l’amour chante
1973 À la recherche d’un scandale
1974 La Malédiction d’une femme
1974 Ma bien-aimée est très espiègle
1975 Une fille appelée Mahmoud
1975 Le Dimanche sanglant
1975 Folie héréditaire
1975 La Femme et les loups
1976 Femmes sous presse
1976 Les Délinquants
1976 Maris écervelés
1976 Première année d’amour
1977 Oncle Zizou chéri
1980 Intelligents… mais bêtes
1981 C’est moi le fou
1983 L’Homme qui a vendu le soleil
1983 Les Monstres du port
1984 Le Défenseur des pauvres gens
1984 Les Fauteurs de troubles dans l’armée
1985 Le Mont des scorpions
1986 Les Mûres et le gourdin
1987 Le Dresseur de singes
1987 Le Tueur

Plus d'infosici


Institut du monde arabe 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris


Telephonearabe 2005-2014