petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Lundi 22 Avril 2019
Mercredi 13 février 2019 à 16h30
"LA REPRESENTATION DES FEMMES DANS LE MONDE ARABO-MUSULMAN ENTRE
LE CORAN ET LA CHARIA"


Mojeb Al Zahrani,
Directeur Général de l’IMA
Tayeb Ould Aroussi,
Directeur de La Chaire de L’IMA

ont le plaisir de vous inviter à la rencontre, débat « La Représentation des femmes dans le monde arabo-musulman, entre le Coran et la Charia »

Dans le cadre des Rencontres et débats de la Chaire de l’Institut du monde arabe, pour ce premier rendez vous et pendant toute l'année 2019, la Chaire de l'IMA se consacre aux femmes arabes.

Chaque rendez-vous est placé sous le signe d'une filiation avec une grande personnalité féminine qui s'est singularisée dans le domaine de la littérature, des arts ou de la science.

La première partie de cette rencontre a pour thème “ La Représentation des femmes dans le monde arabo-musulman, entre le Coran et la Charia “.

Elle sera suivie d’un hommage consacré à Faouzia Charfi, célèbre physicienne, universitaire et écrivain tunisienne de renommée internationale, un hommage exceptionnel placé sous le signe de Houda Sharawi (1879 -1947), pionnière du mouvement féministe égyptien et arabe.

Une rencontre exceptionnelle de la Chaire de l’Institut du monde arabe, devenue un espace d’échanges, de débats, de dialogues qui a su réunir d’éminents chercheurs, scientifiques et intellectuels de disciplines et d'horizons divers pour nous éclairer de leurs expertises. A ne pas manquer
F. Guemiah

Hommage à Faouzia Charfi

Faouzia Charfi ou la science voilée
Physicienne de renommée internationale et personnalité politique de premier plan en Tunisie, Faouzia Charfi, offre avec son ouvrage « La Science voilée » un vibrant plaidoyer pour la science et l’autonomie de la pensée.

De l’actualité récente à l’histoire du passé, elle retrace dans ce livre les relations entretenues par l’islam et la science.

Des relations qui, après un véritable âge d’or des sciences arabes et la période réformiste du XIXe siècle, sont désormais marquées du sceau de l’ambiguïté : oscillant entre le rejet et la fascination, les islamistes se livrent aujourd’hui à des tentatives pour concilier les théories scientifiques et le Coran, dénaturant ainsi et la science et l’islam sous prétexte de modernité.

En mars 2011, elle déclare
« le projet islamiste est un projet global qui ne vise pas seulement à changer la Constitution, mais toute la société : les femmes, l'éducation et la pensée scientifique », dénonçant par là l'imbrication de mouvements politiques islamistes dans la sphère civile.

En 2017, à propos de la thèse universitaire soutenant que la Terre est plate, elle s'indigne :

« Comment peut-on accepter que l’Université soit, non pas l’espace du savoir, de la rigueur scientifique, mais celui de la négation de la science, celui où la science est refusée car non conforme à l’islam
”.

Faouzia Charfi est née à Sfax en Tunisie en 1941

Houda Shaarawi (1879 -1947)
Pionnière du mouvement féministe en Égypte et dans le monde arabe, elle participe à la création du Wafd, le parti nationaliste égyptien, qui milite pour 'indépendance de l'Égypte après la Première Guerre mondiale. Au Caire, en 1919, elle fonde la « Société de la femme nouvelle », association dont le but est d'alphabétiser les jeunes filles pauvres.

En 1923, alors qu'elle revient en Égypte après un congrès international à Rome, elle se rend célèbre en décidant de ne pas remettre son voile et de poursuivre la lutte politique, le visage découvert.

La même année, elle fonde « l'Union féministe égyptienne », pour défendre le droit des femmes d'accéder à l'Université et à la fonction publique.

PROGRAMME
Table ronde 16h30 -18h30
« La Représentation des femmes arabo-musulmanes entre le Coran et la Charia »

- Kalthoum Saafi Hamda, maître de conférences à l'Université Paris Nanterre et chercheuse en islamologie et en sociologie politique du monde arabe contemporain,
- Karim Ifrak, chercheur au CNRS et islamologue,
- Meryem Sebti, chercheuse au CRNS, historienne des idées et spécialiste de philosophie islamique,
- Djalila Dechache, modératrice, écrivaine, poète, lectrice bilingue arabe/français en public et chercheuse sur l'Emir Abdelkader,

Table ronde 18h-19h30
« Sous le signe de Houda Shaarawi, pionnière du mouvement féministe égyptien et arabe »

- Ali Mezghani Professeur agrégé, Faculté des sciences juridiques à Tunis, professeur du droit des pays arabes à l’université Paris Panthéon-Sorbonne,
- Odile Jacob, fondatrice des Editions Eponymes,
- Régis Morélon, spécialiste de l’histoire des sciences arabes, chercheur au CNRS,
- Azar Khalatbari, spécialiste physique fondamentale et sciences de la terre, magazine Sciences et Avenir,
- Aziza Nait Sibaha, Journaliste, rédactrice en chef d’Information France 24.

Une traduction simultanée sera assurée en arabe et en français.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Information :
Institut du monde arabe
Mercredi 13 février 2019 à 16 h30
Salle du Haut Conseil - Niveau 9
Tayeb Ould Aroussi, Directeur de La Chaire de L’IMA Consultez le programme sur le site ima : www.imarabe.org

Plus d'infosici


Salle du Haut Conseil - Niveau 9 Institut du monde arabe 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris


Telephonearabe 2005-2014