petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Mardi 22 Octobre 2019
jeudi 13 septembre 2007 à 19h30
EUX ET NOUS JOEL ROMAN
Débat sur la situation des "jeunes de banlieues" Joël Roman présente son livre "Eux et Nous" et animera un débat sur la situation des "jeunes de banlieues".

«Quand nous déciderons-nous enfin à reconnaître les jeunes des banlieues pour ce qu'ils sont : nos enfants.»....

..Qui sont-ils ? On sait très bien qui le «eux» désigne : sauvageons, jeunes de banlieues, arabo-musulmans, enfants de l'immigration, mal assimilés, bref, «français d'origine difficile» ; ils sont «ces jeunes qui nous emm....». Et à coup sûr, «eux», c'est pas «nous». Du café du commerce aux analyses qui se veulent les plus réfléchies, cette polarité commande l'intelligence.
Ce «eux» là se perpétue immuable, se propage inchangé d'un débat à l'autre, désigne en permanence le même point de fixation : les jeunes issus des immigrations post-coloniales.

Le livre analyse les différentes figures de ce clivage, et cherche à interpeller le lecteur : quand donc vous déciderez-vous, parlant d'eux, à dire nous ?

«Eux» et «nous» : depuis quelque temps déjà, cette partition organise notre vision du monde, notre manière de voir la société française. La crise des banlieues, à l'automne 2005, venant après tant d'autres affaires (le foulard islamique, l'insécurité, les retentissements hexagonaux des conflits au Moyen-Orient), se prolonge désormais à la moindre occasion (fait divers tragique comme la mort d'Ilan Halimi, affaire des caricatures de Mahomet, débat sur les mémoires de l'esclavage ou du colonialisme, violences à l'occasion des manifestations anti-CPE). Ces questions sont différentes : mais «nous» et «eux» est une grille qui scande le discours médiatique.

Qui sont-ils ? On sait très bien qui le «eux» désigne : sauvageons, jeunes de banlieues, arabo-musulmans, enfants de l'immigration, mal assimilés, bref, «français d'origine difficile» ; ils sont «ces jeunes qui nous emm....». Et à coup sûr, «eux», c'est pas «nous». Du café du commerce aux analyses qui se veulent les plus réfléchies, cette polarité commande l'intelligence.

Ce «eux» là se perpétue immuable, se propage inchangé d'un débat à l'autre, désigne en permanence le même point de fixation : les jeunes issus des immigrations post-coloniales.

Le livre analyse les différentes figures de ce clivage, et cherche à interpeller le lecteur : quand donc vous déciderez-vous,en parlant d'eux, à dire nous ?

Auteur : Joël Roman

Plus d'infos http://www.librairie-resistances.com


Librairie Résistances : 4 Villa Compoint (angle 40 rue Guy Môquet). 75017 Paris. M° Guy Môquet ou Brochant. Bus 31. Arrêt Davy-Moines


Telephonearabe 2005-2019