petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Vendredi 22 Novembre 2019
Samedi 23 novembre 2019 à 16h30

Une heure avec... Nassira El Moaddem
Les rencontres littéraires de l'IMA | Dans le cadre de l'exposition « AlUla, merveille d'Arabie »

Tous les samedis de 16h30 à 17h30, un rendez-vous pour découvrir et entendre les auteurs arabophones et francophones, émergents et confirmés, venant ou parlant du monde arabe. Littérature, poésie, bande dessinée..., autour de leur actualité ou d’une œuvre moins récente, c’est leur univers que l’IMA souhaite mettre en lumière. Cette semaine, rendez-vous avec Nassira El Moaddem, pour son roman Les filles de Romorantin (Iconoclaste).




Samedi 30 novembre 2019 à 19h30

En marge des prix littéraires de l'automne 2019, l’écrivain Mojeb Al Zahrani est l’invité d’honneur du salon littéraire de l’Espace L’Harmattan.
Il présente ses deux derniers ouvrages, « L'image de l'Occident dans le roman arabe », une étude sur les relations des romanciers arabes avec l'Occident depuis le début du XXe siècle en français et « Sirat Alwakt » en arabe, une véritable autobiographie du temps, loin du village et de ses habitants qui connaissent une urbanisation fulgurante dans une société nouvelle avec ses transformations sociales, sa jeunesse face aux transitions et réalisations de la modernité qui touchent toutes les couches de la société.




Jeudi 5 décembre 2019 à 19h00

Le voyage céleste, nocturne et ­extra-ordinaire, l’Isra, représente un élément capital dans la vision religieuse de l’islam. Partant de cet événement fondateur, Pierre Lory et Éric Geoffroy engageront un échange sur l’importance de la nuit, de la veille et du rêve selon les mystiques musulmans.




Mercredi 4 décembre 2019 (18h30-20h30)

Rencontre avec:

Joseph Yacoub, professeur émérite de l’université catholique de Lyon, sociologue et historien, spécialiste des droits de l’homme, des minorités ethniques, linguistiques et culturelles, des peuples autochtones et des chrétiens d’Orient. Auteur de nombreux ouvrages, dont Au nom de Dieu
Les guerres de religion d’aujourd’hui et de demain (Jean-Claude Lattès, 2002), Une diversité menacée, les Chrétiens d’Orient face au nationalisme arabe et à l’islamisme (Salvator, 2018), Le Moyen-Orient syriaque. La face méconnue des chrétiens d’Orient (Salvator, 2019).

Tigrane Yégavian, diplômé de Sciences Po Paris et des Langues’O, journaliste et arabisant. Il collabore notamment pour les revues Politique Internationale, Diplomatie, Moyen-Orient, France Arménie et le Monde Diplomatique, et est membre de la rédaction de la revue de géopolitique Conflits. Auteur notamment de Arménie : À l’ombre de la montagne sacrée (Nevicata, 2015), et de Minorités d’Orient : les oubliés de l’Histoire (éditions du Rocher, 2019).

Modération: Antoine Fleyfel, professeur de théologie et de philosophie au Collège des Bernardins et à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, chargé des relations académiques de l’Œuvre d’Orient, auteur de nombreux ouvrages, dont La théologie contextuelle arabe. Modèle libanais (l’Harmattan, 2011), Géopolitique des chrétiens d’Orient. Défis et avenir des chrétiens arabes (L’Harmattan, 2013) et Les dieux criminels (éditions du Cerf, 2017).




Vendredi 6 décembre 2019 (14h00-18h00)

Anatomie d’un modèle en faillite

Quelles perspectives pour l’après-soulèvement ?




Jeudi 12 décembre 2019 à 19h00

Comment dit-on la nuit en wolof, en persan, ou en ourdou ? Si la langue du Coran est l’arabe, les langues des cultures d’Islam sont multiples. Aux racines des mots et des concepts, quatre spécialistes aux « géographies » différentes, échangeront sur le champ sémantique de la nuit et de l’obscurité. Du langage le plus courant au plus soutenu, du soir à l’aube, ils nous feront découvrir la richesse et le pouvoir évocateur des vocabulaires liés à la nuit.

Joseph J. François Nunez est spécialiste du wolof, chargé de cours à l’ICI et à l’Inalco.
Alain Désoulières est maître de conférences en ourdou et chargé de cours à l’Inalco.
Leili Anvar est maître de conférences en langue et littérature persane à l’Inalco.
Aboubakr Chraïbi est professeur de littérature arabe médiévale à l’Inalco, spécialiste de la circulation des traditions narratives et des Mille et Une Nuits.




Jeudi 12 décembre 2019 (9h00-18h00)

En 2021, l’Irak en tant qu’État aura 100 ans
Et pourtant, il souffre encore de son incapacité à intégrer ses sunnites, ses chiites, ses kurdes, ses chrétiens et ses autres communautés dans une “irakicité inclusive”. Le vaste mouvement de contestation populaire qui s’y est déclenché il y a quelques semaines est révélateur des profondes contradictions d’un pays qui aspire aussi bien à un Etat qui serait tout entier dédié à l’intérêt général et à une construction nationale qui dépasserait les appartenances communautaires tout en les intégrant. Ce colloque entend resituer ce mouvement populaire dans l’histoire longue de l’Irak en revenant sur les conditions géopolitiques de la création de l’Etat, sur celles de la fabrication de la nation et, enfin, sur les fractures consécutives à la militarisation d’une société sans cesse confrontée à des violences endémiques.

Avec notamment Adel Bakawan, directeur du Centre de Sociologie d’Irak (université de Soran), Irada al-Jubori, professeure à l’université de Bagdad, Loulouwa Al-Rachid, codirectrice de programme au Carnegie Middle East Center, Hemin Aziz, chercheur associé au Centre de Sociologie d’Irak, Hosham Dawod, chercheur au CNRS, Philip Golub, professeur de politiques internationales et comparatives à l’Université américaine de Paris, Basma Habib, membre du Haut-commissariat aux droits de l’homme en Irak, Pierre-Jean Luizard, directeur de recherche au CNRS, Herish Rasul, maître de conférence à l’université de Sulaymaniyah, chercheur associé au Centre de Sociologie d’Irak, Michel Wieviorka, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales, Myriam Yakoubi, maître de conférences à l’université de Toulouse.




Mercredi 18 décembre 2019 à 19h00

Pour fêter la journée mondiale de la langue arabe, l’ICI propose aux adultes de s’initier à son apprentissage par le biais d’un vocabulaire centré sur le thème de la nuit. Ils découvriront l’alphabet arabe et ses lettres lunaires et solaires autour d’un vocabulaire sur le thème de la nuit, puis seront accompagnés pour une visite bilingue de l’exposition L’œil et la nuit, à partir d’une sélection d‘œuvres.





video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2019