petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Lundi 22 Octobre 2018
Du….au samedi 16 juin 2018
SOUFIANE ABABRI "HAUNTED LIVES"

L’exposition « Haunted Lives » à la galerie parisienne Praz-Delavallade présente des dessins aux crayons de couleur de Soufiane Ababri : des œuvres à la forte dimension politique qui mêlent réflexion sur l’immigration, le genre, la sexualité, la race, la classe sociale et l’histoire post-coloniale.

Avec « Haunted Lives » Soufiane Ababri livre des instantanés de la vie à Tanger Les dessins de Soufiane Ababri ont pour caractéristique d’être réalisés par l’artiste en position allongée, couché dans son lit : ces Bed Works reposant sur une pratique performative cachent ainsi derrière leur apparence inoffensive de dessins aux crayons de couleur une visée conceptuelle précise. L’artiste marocain reprend en effet ainsi à son compte la représentation des artistes orientalistes qui peignaient les modèles en position allongée, lascive et passive, pour mieux signifier leur domination sur eux.

Soufiane Ababri égrène des instantanés de la vie à Tanger, des scènes du quotidien qui semblent captées sur le vif comme des photographies volées. Ici, un homme en casquette et lunettes de soleil est assis devant une fenêtre inondée de ciel bleu, là, un groupe de jeunes hommes en caleçon de bain sautent dans la mer du haut d’une falaise, ailleurs un homme fait cuire son repas sur un petit réchaud, dans un intérieur populaire… Tous ses dessins sont marqués par la question de la virilité, une notion qui renvoie autant à l’érotisme sous-jacent qu’à l’idée de domination, centrale dans le travail de Soufiane Ababri.

Les Bed Works de Soufiane Ababri : des dessins politiques Les Bed Works de Soufiane Ababri tendent à générer un discours combattant, selon une méthode qui s’inspire de certains modes de résistance de mouvements afro-américains et gay, et de la notion d’« empowerment » qui consiste à s’approprier un élément péjoratif pour le retourner en sa faveur. Si elle est politique, la démarche de Soufiane Ababri s’accorde pour seules armes ses crayons de couleur, mis au service d’une interconnexion entre les thèmes de la race, de la classe sociale, de l’immigration, du genre, de la sexualité, du corps et de l’histoire post-coloniale.

Plus d'infosici


Galerie Praz-Delavallade 5 rue des Haudriettes F-75003 Paris


Telephonearabe 2005-2014