petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Mercredi 11 Decembre 2019
Du jeudi 5 décembre au lundi 30 décembre 2019
WILFRID LUPANO ET POZLA ON VA S ARRANGER

Planches originales et carnet de croquis du dessinateur Pozla
Photographies inédites du projet
Prise de parole des auteurs de la BD et du responsable du pôle crise syrienne
pour Première Urgence Internationale

Cocktail

Pozla & Wilfrid Lupano sont allés à la rencontre des équipes de Première Urgence Internationale qui interviennent auprès de réfugiés au Liban.

Depuis 2011, 1,5 millions de Syriens sont venus s'ajouter aux 300 000 réfugiés palestiniens déjà présents au Liban. La population du pays a ainsi augmenté de 25%. Cet afflux de population exerce une pression majeure sur les infrastructures libanaises déjà fragilisées par une crise politique durable.

Première Urgence Internationale apporte une aide d'urgence aux populations touchées par cette crise humanitaire prolongée. L'ONG développe ici des projets pour améliorer l'accès aux soins des populations vulnérables. Les équipes contribuent également à répondre aux besoins dans les domaines du logement, de la sécurité alimentaire, de la protection et par la réhabilitation d'infrastructures pour les populations hôtes et réfugiées. Pour témoigner de la gestion de cette crise migratoire auprès du public européen, Première Urgence Internationale a proposé à The Ink Link de se rendre sur le terrain pour réaliser un reportage dessiné.

Le dessinateur Pozla et le scénariste Wilfrid Lupano, sensibles à la thématique, ont répondu présents. Le trait vif et spontané de Pozla permet d'utiliser le dessin sur place comme un outil de médiation pour collecter de l'information. Nosdeux artistes ont pu accompagner les équipes locales de PUI et aller à la rencontre de réfugiés et de Libanais.

Pozla nous raconte :
Ce qui m'a sauté aux yeux dans notre voyage et nos rencontres, c'est le pouvoir du dessin. Le dessin est un outil magique pour créer du lien, de la confiance, et délier les langues.

Le geste simple de se poser, de s'asseoir avec ces familles à peine considérées par la société, de leur demander de raconter leur histoire et de s'y intéresser, de leur tirer le portrait, de dessiner avec les enfants, c'est leur donner un peu de reconnaissance, de valeur et d'estime, que les familles nous rendent puissance 10.

Je me souviens d'une histoire de parcours incroyable racontée par une famille kurde pour passer la frontière, qui nous a été racontée après 30 minutes d'échanges. L’équipe de l'ONG était scotchée, cela faisait 5 ans qu'ils suivaient cette famille sans connaitre cette histoire

Les portraits réalisés en discutant avec les familles servent aussi à documenter la future bande dessinée. Les témoignages sont l’essentiel du futur récit, ils permettent d’être au plus près de la réalité.
De passage dans un camp, les artistes ont reçu une demande un peu particulière : réaliser une fresque sur le mur de l'école. Et voilà le résultat

De retour en France, les artistes ont développé une histoire décalée et originale qui surprend et accroche le lecteur. Elle présente la situation des réfugiés et des Libanais et fait apparaitre les actions de l’ONG et des autorités locales. Sans accuser, elle ouvre la porte à la réflexion sur de nouvelles façons d’accueillir. Et maintenant ?
La bande dessinée finale comporte 32 planches. Elle a été traduite en arabe et sera imprimée et diffusée par Première Urgence Internationale au Liban via leur centres de santé sur place. En France, un éditeur s’intéresse à une version enrichie de cette histoire qui devrait faire l'objet d'un album présent en librairies courant 2020
Le projet global est adapté en une exposition. Elle sera présentée à l'Espace Niemeyer à Paris du 5 au 30 décembre 2019 puis deviendra itinérante.

Plus d'infosici


l'Espace Niemeyer 2, place du Colonel Fabien, 75019 Paris


Telephonearabe 2005-2019