petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Mardi 19 Fevrier 2019
Mercredi 20 Février 2019

Dans le cadre du Festival Sons d'Hiver
Depuis 2011 avec la création de son quintet « Rythm of Resistance », Naïssam Jalal crée l’une des musiques les plus passionnantes de la scène française. De formation classique, elle a étudié aussi au Grand Institut Arabe de Damas ainsi qu’auprès du maître Abdu Dagher au Caire. Pratiquant l’improvisation depuis longtemps, sa musique jazz se nourrit de nombreuses influences, du rap aux musiques traditionnelles. Cette rencontre inédite avec le performeur, auteur et dra- maturge égyptien Ahmed El Attar, aussi accueilli en octobre 2018 avec son spectacle Mama s’annonce prometteuse.
Remarqué notamment au festival d’Avignon, présent sur de nombreuses scènes de théâtre où il traite des problèmes brûlant du monde contemporain, Ahmed El Attar est aussi l’animateur du Downtown Contemporary Art Festival au Caire.




Jeudi 21 février 2019 à 19h30

Djazia Satour revient avec un nouvel album intitulé Aswât (Des voix) qui explore, dans une veine subtile et personnelle, l’héritage musical algérien.
On reconnaît dans ses compositions les influences les plus actuelles, teintées de folk et d’une pop acoustique et percutante. Cette résurgence des modes musicaux et des rythmes algérois n’est pas seulement perceptible dans les accents mélodiques et l’interprétation, tout en touches de sensibilité. Elle s’affirme dans les phrasés et les contre-chants du banjo et du mandole qui font jaillir leurs étincelles sublimes. Porté par ces deux ailes virevoltantes du chaâbi et soutenu à son paroxysme par le bendir, le chant prend de l’altitude et se libère dans un souffle nouveau, rafraîchissant.

En première partie : Hussam Aliwat (trio)
Passionnée, fougueuse, tourmentée. Telle est la relation que Hussam Aliwat entretient avec son Oud. Depuis l’âge de 12 ans, ce compositeur et musicien d’origine palestinienne semble dompter l’instrument, le faire chanter, rugir, pleurer. De gré ou de force.




Vendredi 22 février 2019 à 20h30 -

Chanteuse algéroise, Faïza D'ziria a commencé toute jeune dans une troupe de poésie et de théâtre sous l’impulsion du poète et homme de théâtre Mahboub Stambouli, dans le quartier de Bouzaréah à Alger. Étant de mère artiste, elle l'assistait et l’accompagnait dans ses animations de mariages, baptêmes et autres … La chanteuse a été découverte par le grand musicien, compositeur et parolier Maâti Bachir, qui l'a encouragée à faire carrière dans le domaine de la chanson. Faïza D'Ziria a à son actif plusieurs albums qui s'inscrivent dans la lignée des chanteuses algéroises telles que Saloua, Mériem Abed et des reprises des chansons du patrimoine culturel algérois.




Samedi 23 février 2019 à 20h30

Djaffar a grandi dans la beauté et la rigueur de la musique et le chant andalous. C’est dans l’effort incessant et soutenu pour la maîtrise des noubettes et des maqamat , et de sa langue maternelle, le kabyle, qu’il a forgé sa voix et tracé sa voie.Tous ces ingrédients, identitaire, culturel et artistique, ont donné naissance à un cocktail concentré dans un CD intitulé Wissen, (qui sait?), son nouvel album (2018). C’est avec honneur et bonheur que Djaffar Gounane interprétera l’intégralité de son nouvel album, puis, comme de coutume, offrira un bouquet fraîchement cueilli de la roseraie de l’art Chaâbi Kabyle, algérois et andalou à son auditoire.




Samedi 23 février 2019 (23h59-06h00)

HABIBIFUNK, MEHMET HASLAN & PALOMA COLOMBE

Habibi Funk
C’est le projet d’un Berlinois - Jannis Stürtz, également co-fondateur de Jakarta Records, qui rend hommage depuis plusieurs années à la musique funk ayant émergée dans le « monde arabe » au sens très large. Al Massrieen, The Scorpios, Kamal Keila, Ahmed Malek, Raze de Soare…autant de noms longtemps tombés dans l’oubli, et réhabilités par ce passionné qui ressort des disques comme d’autres ouvriraient des tombeaux de rois d’un passé égaré, sacrés mais aucunement maléfiques (NOVA)

Mehmet Aslan
Mehmet Aslan est un musicien, DJ, producteur, détenteur de son propre label Fleeting Wax (qu’il co-dirige avec Miajica, membre du trio Alma Negra)..
Si sa musique est apparentée à celle que peuvent produire Acid Arab, elle résulte d’une myriade de styles groovy, disco, afro, aux rythmes tordus. Le podcast est fidèle à son style hypnotique, puisqu’il démarre sur une touche « ambient et expérimentale », basculant sur des« rythmes psychédéliques » en une quarantaine de morceaux dénichés dernièrement. Ils traduisent impeccablement de sa facilité à réaliser un pont entre musiques traditionnelles orientales et hyper modernité produite sur machines. (TRAX)

Paloma Colombe
Danser jusqu’à la transe - et transcender les frontières. Paloma Colombe est une DJ et réalisatrice de films documentaires franco-algérienne dont le travail engagé a pour but de créer des ponts entre les deux cultures. Comme ses ancêtres nomades, elle trouve son inspi-ration en voyageant.




Samedi 23 février 2019 à 20h00

Attarab vous propose d'ouvrir la boîte magique que les moins de 20 ans ne peuvent... presque... plus connaître. Nous nommons: le téléviseur
Sans oublier ses fidèles alliées Mme K7 et sa grande soeur VHS. Outils stars des années 80 et 90, ces objets ont accompagné l'émergence d'une génération de talentueux compositeurs, pionniers d'un renouveau musical témoin notamment des premiers vidéos clips.
Attachez vos ceintures... Prêts? FlashBack




Mercredi 27 fevrier 2019 à 20h00

Attendez-vous à découvrir un live tout aussi unique et inédit pour une grande première nationale. Percussionniste, DJ et producteur, Shadi KHRIES travaille actuellement sur un live mêlant instruments organiques orientaux ainsi que machines électroniques et c'est ce nouveau projet inédit qu'il dévoilera à l'occasion.
Originaire de Jordanie, Shadi évolue depuis 2013 dans l'univers des musiques électroniques grâce à sa rencontre avec les iconiques Acid Arab avec qui il a collaboré sur certaines tracks comme « Rum » ou encore « Samirah » pour ne citer qu'elles.




Mercredi 27 février 2019 à 20h00

AL MAARI c'est l'audace d'une rencontre entre rythmes orientaux et un son résolument r’n’b/pop. Pour ce fils d’émigré syrien, c'est à la fois un retour aux sources et la recherche d'un son nouveau, moderne et chaleureux. Après une année 2018 dédiée à la composition, Al Maari revient défendre en solo sur scène les titres de son 1er Album en deux parties dont la 1ere sortira à l'automne 2019.

KASBAH (World Electronic beat)
Nadir Moussaoui aka KasbaH est un producteur basé à Fontenay-sous-bois. Dans la culture nord-africaine, la « Casbah » signifie la « citadelle », c'est le refuge collectif. La musique de KasbaH évoque bien ce refuge, à la fois envoûtante et dansante, elle constitue un genre musical à part, entre méditations dub et techno médicinale. Son premier EP, Pigments, sorti en décembre 2017 sera enfin manufacturé et disponible sur place.




Vendredi 1 mars 2019 à 14h30

Dans ce spectacle à mi-chemin entre théâtre et concert, entre chant et conte, Sidi Bemol explore l'histoire antique de l’espace berbère et nous invite à un voyage à travers des légendes, des mythes présents chez tous les peuples de la méditerranée. Le récit en français est ponctué par douze chanson en kabyle qui rythment ce voyage où l'on suit les aventures fantastiques de Fulay, un artiste extraordinaire, célébré par les rois, adopté par les dieux, jeté aux enfers puis rendu aux siens.




Vendredi 1 mars 2019 à 21h30

Arabic Sound System et Arabofolies donnent carte blanche à Electrosteen. Une soirée de performances live, de projections & Dj Set.

~ Que l’on dise « Palestine », et l’on songe guerre, conflit, combat… C’est une vision alternative que Electrosteen entend proposer à travers une création musicale innovante. Musiciens et Djs, français et palestiniens, les plus en vue de la jeune génération, mettent en lumière la vitalité culturelle palestinienne et sa résonance sur les scènes internationales d’aujourd’hui.



> >>
video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014