petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Lundi 10 Decembre 2018
Mercredi 12 décembre 2018 à

"Kafé Groppi" est le nom qu'a choisi le guitariste Khalil Chahine pour son prochain album. Cet Américano-Egyptien né en France nous invite à partager ainsi ses souvenirs d'enfance dans ce lieu mythique du Caire; teinté de nostalgie, rêveur parfois, c'est un voyage aux accents orientaux entremêlés de rythmiques jazz qui sont depuis toujours la marque de fabrique de ce compositeur raffiné et élégant."




Vendredi 14 décembre 2018 à 20h30

La diva du diwan féminin, Hasna El Becharia, livre un spectacle acoustique impérial.
Hasna, la rockeuse du désert comme on la surnomme, a déjà plus de 30 ans de carrière. Libre et affranchie, elle est la première femme algérienne à jouer du guembri, instrument traditionnellement réservé aux hommes, ce qui lui a coûté de nombreuses réprimandes. Sa musique voyage désormais bien au-delà de son Sahara natal. Elle mêle le sacré et le profane, navigue entre compositions originales et standards populaires en un répertoire qui allie le moghrabi marocain, le raï déglingué ou encore le blues griot. Originaire de Béchar au sud de l’Algérie, Souad Asla, digne héritière de la tradition gnawa, a grandi auprès de la célèbre Hasna El Becharia qu’elle considère comme son maître. Inspirée par son parcours, Souad a à coeur de faire vivre cette musique ancestrale importée de l’Afrique noire jusqu’au nord de ce continent. Ses mélodies nous emmènent aux portes du désert. Atmosphère envoûtante, magique, mêlant musique, danse, chanson innovante et percussions africaines. Ces deux artistes proposent une musique riche en métissages. Une musique contre les tourments de l’âme, où la transe exorcise et les chants libèrent. Les sons du désert saharien vibrent autour d’elles.




Samedi 15 décembre 2018 à 20h30

Après le succès de sa soirée au centre Mandapa , le groupe Entik Muzik donnera un concert au Centre Culturel Algérien, samedi 15 décembre 2018/ 20h30, pour fêter la fin d'année dans une ambiance festive et chaleureuse et vous faire voyager, le temps d'une soirée, dans nos belles régions d'Algérie ( chaabi, andalous, malouf, kabyle).




Samedi 15 décembre 2018 à 21h00

Le groupe Tighri Uzar fait appel aux racines, à l’authenticité que portent les chants de la tradition kabyle véhiculée depuis des siècles par les femmes. Ce trio de sœurs aussi unique en son genre, nous transporte par leurs voix enchanteresses dotées d’une technique vocale étudiée. Comme dans la tradition du chant kabyle, elle commence leur prestation par un prélude ou achewiq en kabyle. Ce moment suggère un silence de plomb dans l’assemblée rompu par l’intensité de leur timbre puissant, interprétant un texte puisé dans une poésie riche de sens et qui nous renvoie le temps d’un chant à notre enfance et à nos origines. Nos corps frissonnent d’émotion à chaque note puis vient le moment de la percussion instrumentée par le bendir laissant le champ libre à la danse




Dimanche 16 décembre 2018 à 14h00

Barbès, Khaled, Marrakech... votre connaissance de la culture maghrébine se résume à cela ? Ne cherchez pas plus loin, la Maghreb Touch est faite pour vous

La Maghreb Touch, c’est un événement festif et informatif autour des cultures maghrébines qui fait intervenir des ressortissants de la communauté sans être communautaire. On y parlera de la place des Maghrébin·e·s de France hier, aujourd’hui et demain, de façon originale et visionnaire.

Rejoignez-nous lors de cette journée pour célébrer le Maghreb dans toute sa richesse, sa diversité et sa complexité dans une ambiance joyeuse orchestrée par le pétillant collectif Kif-Kif Blepin La Bellevilloise 19-21 rue Boyer, 75020 Parisdi




Dimanche 16 décembre 2018 à 18h00

ديسكو العربيDisco El Arabi vibrer aux rythmes des tubes de folie une soirée autour de la Pop Arabe des années 80, 90 et 2000 ?
Et si pour une fois, on va se déguiser à l’orientale et se souvenir de ces chansons qu’on avait écoutées à maintes reprises et apprises par cœur ?
Entre danse orientale brute, sonorités synthétiques et rythmes endiablés, les soirées « DiscoEll Arabi » vous gâte avec une Pop Arabe Sucrée et bien Grasse




Mardi 18 décembre 2018 à 20h00

Deux musiciennes hors pair se rencontrent pour livrer leur vision féminine et féministe de l’Afrique d’aujourd’hui. Entre le VIIème et le XVème siècle, les routes des caravanes sahéliennes furent aussi celles des razzias d’esclaves, ramenés de force du sud-Sahara pour aller servir les nouveaux maîtres du Maghreb. Parmi ces opprimés, les Gnawas, certains étaient musiciens et guérisseurs, se servant des cérémonies de transe pour exorciser les pathologies psychiques. Ces confréries existent toujours, notamment en Algérie où elles sont appelées Diwan. Leurs rythmes et leurs mots viennent du fond des âges et font entendre un lointain cousinage avec le Mali. Pour réunir ce que l’histoire a séparé, deux femmes d’exception accordent leurs voix et instruments : Naïny Diabaté, présidente de la société des griots d’Afrique de l’Ouest et Hasna El Becharia, qui a ravi le guembri aux hommes tel Prométhée le feu. Toutes deux retrouvent les profondeurs d’une autre histoire africaine, celle des veillées et des nuits où les vivants, les morts, les animaux, les humains, les choses formaient un grand tout.




Jeudi 20 décembre 2018 à 20h00
UNIVERSITY OF GNAWA

Deux musiciennes hors pair se rencontrent pour livrer leur vision féminine et féministe de l’Afrique d’aujourd’hui. Entre le VIIème et le XVème siècle, les routes des caravanes sahéliennes furent aussi celles des razzias d’esclaves, ramenés de force du sud-Sahara pour aller servir les nouveaux maîtres du Maghreb...

Aziz Sahmaoui n’est pas seulement un prodigieux musicien, il porte aussi un pan entier de l’histoire méditerranéenne. Né à Marrakech, il est confronté à l’essentiel des musiques populaires du Maghreb, des plus électroniques à celles que l’on sculpte dans le boyau ou la peau tannée. Pour ce nouveau voyage où les refrains entêtants cohabitent avec un groove divinement chaloupé, le chanteur poète marocain atteint un superbe équilibre entre rock maghrébin, jazz et musique gnawa...




Samedi 22 decembre 2018 à 20h30

Réda Barbarossa, né à Belcourt, rejoint le conservatoire d'Alger à l'âge de 11 ans en classe de musique andalouse. Il tombe amoureux de la musique chaâbi dés son trés jeune âge. Sa rencontre avec la musique espagnole et latino américaine lui permet de créer son propre style.




Lundi 31 décembre 2018 à 21h00

Rendez-vous à Paris à Le Royal Est Music le 31 décembre 2018 pour une nuit de réveillon avec Ouchene Hamid et Karim Yeddou.





> >>
video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014