petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Dimanche 27 Mai 2018
Mardi 5 juin 2018 à 20h30

« Zarabi”, qui signifie « tapis » en dialecte darija marocain, est un hommage aux tisseuses de tapis de ce même village. Ces artisanes fabriquent leurs tapis à partir de vêtements usagés fournis par les clients eux mêmes et assemblent ainsi la mémoire vestimentaire d’une famille dans une même création. Oum a ressenti une proximité profonde avec son travail de création, de composition et le tissage mémoriel des artisanes.




Mardi 5 juin 2018 à 20h00

Récital de chants berbères
Azal Belkadi entouré de Moussa Kaci, flûte, Rachid Belarbi, piano, Djamel Hamiteche, percussion, Yoko Taniguchi, violon, Renaud Fontanarosa, violoncelle, et la Chorale Tiliwa




Mercredi 6 juin 2018 à 20h30

« Zarabi”, qui signifie « tapis » en dialecte darija marocain, est un hommage aux tisseuses de tapis de ce même village. Ces artisanes fabriquent leurs tapis à partir de vêtements usagés fournis par les clients eux mêmes et assemblent ainsi la mémoire vestimentaire d’une famille dans une même création. Oum a ressenti une proximité profonde avec son travail de création, de composition et le tissage mémoriel des artisanes.




Vendredi 8 juin 2018 à 20h00

Le 8 juin prochain, Tchekchouka (la Ratatouille des Cultures) vous concocte sa nouba annuelle à FGO Barbara avec deux artistes de la scène "méditerranéenne" réunis pour la première fois ; Nabila Dali, la rencontre "Berbèro-Celtique" et Haïdouti Orkestar, le "Turkish, Balkan & Oriental Brass Band".




Vendredi 8 juin 2018 à 20h00

Jazz au nom poétique de " les yeux renversants de Rita", avec Anouar Brahem et son quartet, du grand talent

Né en 1957 dans un quartier de la médina de Tunis, popularisé par le film Halfaouine, l’enfant des terrasses de Nouri Bouzid, Anouar possède plusieurs cordes à son oud…

Pour cette soirée exceptionnelle, il nous gratifiera de The Astounding Eyes of Rita (les yeux renversants de Rita), un titre d’album emprunté au poète palestinien Mahmoud Darwich. Du reste, l’opus lui est tout entier dédié et chaque composition est liée à un trait de caractère ou à un événement qui réanime le cercle de ce poète disparu en 2008, évoquant même Al Birwa, son lieu de naissance ou une escapade à Beyrouth.
Pour la première fois à l’Institut du monde arabe, Anouar Brahem (oud) se produira en quartet, en compagnie de Klaus Gesing (clarinette basse), Björn Meyer (basse) et Khaled Yassine (derbouka, bendir).




Samedi 9 juin 2018 à 20h00

Concert exceptionnel de sortie d'Album de RACHID AZZOUZ & AWANES FUSION le 9 JUIN 2018 à 20h à la Péniche ANAKO au 61, Quai de la Seine 75019 Paris Metro Stalingrad/Riquet. Nous vous attendons pour partager avec vous cette belle expérience musicale




Dimanche 10 juin 2018 à 17h00

Maryam Saleh, Maurice Louca et Tamer Abu Ghazaleh, sont des figures de proue du milieu avant-gardiste de la scène arabe actuelle. Avec Lekhfa, ils proposent une musique sans compromis, à la fois belle et dérangeante. Sur des mélodies ciselées avec la délicate intensité électro de Maurice, Maryam et Tamer chantent une sélection des poèmes dystopiques de leur contemporain Mido Zoheir, l’un des poètes égyptiens les plus talentueux de sa génération.




Vendredi 15 juin 2018 à 20h00

France, Liban, Algérie / Quand musique et cinéma se rencontrent

Love and Revenge, c'est la figure d’une femme sulfureuse, la chanteuse Asmahan (1912-1944), qui fournit l'argument du spectacle : un hommage au glamour arabe à travers ses icônes du siècle dernier. Particulièrement dédié aux femmes et à cette époque où leur liberté notoire n'entamait pas leur grande popularité, on redécouvre Oum Kalthoum, Abdel Halim Hafez, Samia Gamal ou Sabah. Les remix de vieux tubes par Rayess Bek et d'extraits de films par La Mirza sont soutenus par les basses et nappes hypnotiques de Julien Perraudeau et par l'oud électrique de Mehdi Haddab qui invoque sur des gammes orientales l'esprit de Jimi Hendrix
Venez découvrir les classiques arabes d'hier mêlés à la modernité créatrice d'aujourd'hui.




Mardi 19 juin 2018 à 20h30
FACE A LA MER, POUR QUE LES LARMES DEVIENNENT DES ECLATS DE RIRE

Radhouane El Meddeb a créé Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire comme un hommage à ses origines. Il réunit des artistes tunisiens venant de différents horizons artistiques, aujourd’hui libres, engagés politiquement et impliqués dans la construction de la Tunisie de demain. Avec eux, Radhouane imagine l’allégorie d’une réconciliation. Sa place est en France, il le sait depuis vingt ans. Il est naturalisé français. Son coeur est resté en Tunisie avec ceux qu’il aime, qui l’ont construit, et cette révolution qu’il n’a pas faite.




Mercredi 20 juin 2018 à 20h30
FACE A LA MER, POUR QUE LES LARMES DEVIENNENT DES ECLATS DE RIRE

Radhouane El Meddeb a créé Face à la mer, pour que les larmes deviennent des éclats de rire comme un hommage à ses origines. Il réunit des artistes tunisiens venant de différents horizons artistiques, aujourd’hui libres, engagés politiquement et impliqués dans la construction de la Tunisie de demain. Avec eux, Radhouane imagine l’allégorie d’une réconciliation. Sa place est en France, il le sait depuis vingt ans. Il est naturalisé français. Son coeur est resté en Tunisie avec ceux qu’il aime, qui l’ont construit, et cette révolution qu’il n’a pas faite.





<< < > >>
video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014