petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Jeudi 24 Janvier 2019
Mardi 5 février 2019 à 20h45

La Saboteuse

Par son parcours singulier aux frontières de nombreux genres musicaux (collaborations avec Radiohead, le jamaïcain Max Romeo ou encore l’incontournable saxophoniste Shabaka Hutchings) et sa volonté d’exploser les codes, l’artiste britannique d’origine bahreïnie transforme le jazz. Il aura fallu six ans à la trompettiste pour peaufiner son second album où elle explore en profondeur ses origines. Trompette en main, Yazz Ahmed impose un jazz aux rythmiques envoûtantes et ondulantes inspirées des mélodies du Moyen-Orient.




Mercredi 6 février 2019 à 20h00

Initié par le Festival Villes des Musiques du Monde avec le concours du Collectif des musiques et danses du monde en Île-de-France et du Festival Au Fil des Voix, ce dispositif de repérage et d’aide à la diffusion d’artistes concerne les musiques qui se jouent ici et nous emmènent ailleurs, portées par des artistes issus des diasporas. Riches de leurs esthétiques propres, ces derniers redessinent et enrichissent constamment le paysage musical de la France. Ces « Musiques d’ici » s’affirment ainsi à la croisée des multiples horizons de la musique populaire (depuis la plus traditionnelle jusqu’à la plus électrique) et de celles que l’on dit « savantes ».




Samedi 9 février 2019 à 19h00

Le Rossignol brun, Le Sinatra du Nil, le Roi de la romance… les surnoms ne manquent pas pour acclamer celui qui est considéré encore aujourd'hui comme l'un des plus grands chanteurs et acteurs du monde arabe; Abdel Halim Hafez. Contemporain de géants tels que Oum Kalthoum, Farid el Atrache et Mohammed Abdel Wahab, il fait partie des chanteurs de l'âge d'or de la musique égyptienne. Cependant, il se détache quelque peu du « Tarab » traditionnel en y apportant un nouveau souffle adoptant une grande modernité dans son chant, la rendant plus accessible et populaire. Ses chansons plus courtes (parlant le plus souvent d'amour), son style très élégant sur scène, sa grande sensibilité lui garantissent une immense popularité en Egypte mais aussi dans tous les pays arabes....

C'est à ce grand artiste que les talentueux musiciens de l'Ensemble Mazzika rendront hommage le 9 février 2019, donnant à entendre parmi les plus beaux trésors d'un répertoire d'une infinie richesse.




Samedi 9 février 2019 à 20h30

Transe nubienne C’est souvent dans la discothèque de ses parents qu’on déniche des perles musicales. Bachar Mar Khalifé est tombé sur l’album Escalay :the Water Wheel paru en 1971 du musicien Hamza El Din en fouillant dans celle de son père, Marcel Khalifé. Artiste égyptien et orfèvre de l’oud, Hamza el Din est une figure qui a également compté pour des artistes comme Bob Dylan ou Joan Baez. Bachar Mar Khalifé se plonge dans cette musique mystique pour créer des sonorités electro et traditionnelles mêlant sa voix poignante, son jeu unique au piano et au saz éléctrique, sorte de luth hypnotique.




Mardi 12 février 2019 à 20h00

Les deux chorégraphes Kader Attou et Mourad Merzouki mettent en lumière le talent des danseurs marocains pour un voyage à travers les époques et les styles de hip-hop.




Samedi 16 février 2019 à 20h30

Alchimie musicale inédite, AL AKHAREEN (« Les Autres » en arabe) est conçu comme une réflexion sur l’altérité. La plume et le flow débordant d’Osloob s’alimente de la spontanéité et de la profondeur du jeu de Naïssam Jalal.

A ces deux figures principales s’associent une formation de musiciens talentueux et singuliers : Mehdi Chaïb aux saxophones et percussions, Viryane Say à la basse, Sébastien Le Bon à la batterie et Dj Junkaz Lou aux platines.




Samedi 16 février 2019 à 20h00

Les usagers de la ligne 2 du métro connaissent déjà Mohamed Lamouri, Chanteur de Paris sans même le savoir. Ils le croisent et l’écoutent souvent, accompagné de son inséparable clavier portatif calé sur l’épaule. Qu’il joue ses propres titres ou des reprises de Cheb Hasni, il accompagne de sa voix éraillée les doux balancements des rames. Mais on peut maintenant également le voir sur scène avec le groupe Mostla qui compte dans ses rangs Mocke à la guitare, Baron Rétif à la batterie et aux percussions, et Charlie O. à l’orgue venus enrichir son raï romantique.




Samedi 16 février 2019 à 20h30

Partez pour le soleil de la méditerranée avec les groupes AmZik et Luzanda.

Vous connaissez AmZik ? Les trois chanteurs du groupe et leurs musiciens, venus tout droit de Kabylie, revisitent le répertoire des grands artistes algériens.

Quant à Luzanda, le groupe s'inspire du flamenco, avec une note de groove africain et de rock
Un voyage métissé à ne pas louper





Dimanche 17 Février 2019 à 16h00

Kader Attou et Mourad Merzouki, deux des figures les plus connues de la scène hip hop, se sont réunis pour un projet généreux : aller à la rencontre de jeunes danseurs marocains et leur donner l’opportunité d’exprimer et d’exporter leur talent et leur sensibilité.




Mercredi 20 Février 2019

Dans le cadre du Festival Sons d'Hiver
Depuis 2011 avec la création de son quintet « Rythm of Resistance », Naïssam Jalal crée l’une des musiques les plus passionnantes de la scène française. De formation classique, elle a étudié aussi au Grand Institut Arabe de Damas ainsi qu’auprès du maître Abdu Dagher au Caire. Pratiquant l’improvisation depuis longtemps, sa musique jazz se nourrit de nombreuses influences, du rap aux musiques traditionnelles. Cette rencontre inédite avec le performeur, auteur et dra- maturge égyptien Ahmed El Attar, aussi accueilli en octobre 2018 avec son spectacle Mama s’annonce prometteuse.
Remarqué notamment au festival d’Avignon, présent sur de nombreuses scènes de théâtre où il traite des problèmes brûlant du monde contemporain, Ahmed El Attar est aussi l’animateur du Downtown Contemporary Art Festival au Caire.





<< <
video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014