petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Mardi 19 Fevrier 2019
Samedi 9 mars 2019 à 20h30

De Damas à Alep nous entraîne dans un fascinant voyage au cœur de la musique syrienne en compagnie d’interprètes d’exception : chants et danses soufis en première partie, muwashshah – art poético-musical – en seconde partie. Cette soirée explore le riche patrimoine musical de la Syrie en prenant pour repères Damas et Alep, deux pôles culturels essentiels du pays. En première partie, chants et danses soufis investissent la scène par la voix et sous la direction musicale du grand chanteur/récitant Noureddine Khourchid, accompagné par des chanteurs religieux et deux derviches tourneurs de Damas. En seconde partie est mis à l’honneur le muwashshah...




Dimanche 10 mars 2019 à 16h30

Joueur d’oud et de contrebasse, enseignant, passionné de musique orientale, de jazz, de rock, de blues, de classique et de baroque, le musicien syrien Fawaz Baker apporte, dans ce concert, un message de paix et de communion entre les cultures.

L’artiste a imaginé un moment de musique inouï : quelques musiciens syriens, tout d’abord, chanteurs et instrumentistes, entrent en scène. La formation est bientôt rejointe par des membres de l’Orchestre de chambre de Paris. « Cette première partie est chantante, mélodique », nous confie Fawaz Baker qui ajoute : « les artistes composent un étonnant voyage entre musiques improvisées et écrites. L’orchestre développe les aspects formels et harmoniques de la première rencontre. Puis tout l’ensemble s’associe à une chorale qui chante en arabe, mêlant cultures orientales et occidentales. Les musiciens se rappellent alors les mélodies oubliées de la ville l’Alep ».


ORCHESTRE DE CHAMBRE DE PARIS - CHŒURS D'ENFANTS - DOUGLAS BOYD - FAWAZ BAKER - SAMIR HOMSI




Dimanche 10 mars 2019 à 17h00

L'IMA accueille le compositeur et musicien palestinien Faraj Suleiman, en quintette, avec Mohannad Nasser (oud), Julien Alour (trompète), Baptiste de Chabaneix (batterie) et Emmanuel Forster (contrebasse).




Jeudi 14 mars 2019 à 19h30

Ils sont cinq, ils sont libanais et sont l'un des groupes rock arabophone les plus connus au monde. Formé à l’Université américaine de Beyrouth il y a pile dix ans, Mashrou’ Leila a fait couler beaucoup d’encre dès ses débuts. Animé par l’envie de montrer une autre image du Moyen-Orient, Mashrou’ Leila offre une musique symbolique et lumineuse qui donne la parole à une jeunesse créative, engagée et totalement décomplexée




Vendredi 15 mars 2019 à 20h30

Deux solos de piano ne font pas un duo. Faraj Suleiman et Bachar Mar-Khalifé vont jouer l’un après l’autre, mais ils vont très bien ensemble.
Deux instrumentistes réunis par les origines (Faraj Suleiman est palestinien, Bachar Mar-Khalifé franco-libanais) et peut-être plus encore par l’introspection, la curiosité et une palette musicale p(i)anoramique.




Vendredi 15 mars 2019 à 21h00

Sidi Bemol a toujours eu cette particularité de savoir naviguer entre tradition et contemporanéité, c’est ce qui fait sa richesse, c’est ce qui enchante son public fidèle. Musique d’aujourd’hui, forcément de par ses nouvelles compositions (Essala, Nekkni …), Sidi Bemol ne cesse de créer, d’écrire, de composer, d’observer le monde qui l’entoure.
Mais aussi de par le choix des musiciens qui l’accompagnent, une jeune génération montante.




Vendredi 15 mars 2019 à 20h30

Rachid Taha appelait son groupe « l’armée mexicaine ». Le général est parti ambiancer d’autres cieux le 12 septembre dernier, mais l’Armée Mexicaine a décidé de continuer à jouer le temps d’une tournée hommage. Aux côtés de ses fidèles musiciens, des chanteurs (comme le sensationnel Sofiane Saidi) et des invités surprise vont venir faire sa fête à la mémoire du grand Rachid.




Vendredi 15 mars 2019 à 21h00

Entre inspirations traditionnelles et souffles contemporains, la performance Rituels nous invite à vivre une soirée placée sous le thème de l'Orient avec Lamia Safieddine, célèbre danseuse et chorégraphe parmi les plus talentueuses de son époque, qui par ses créations de danse contemporaine transforme en sublime tout ce qu'elle interprète.

Un spectacle magique que Rituels qui vous transporte et vous plonge dans l’univers de Lamia où vivent et s’entremêlent la danse, la musique et la poésie en partage avec le travail des stylistes designers Laurence Chapellier et Hélène Jospé sur le concept de la « Gandoura », avec le travail graphique de Rachid Koraichi et l'implication des artistes auprès des femmes de Témacine dans le Sahara du désert algérien. Dans cette performance Lamia Safieddine portera la gandoura de Constantine. Ce prototype de la robe traditionnelle dédiée aux fêtes et aux mariages, fait l’objet d’un nouveau rituel et sera mise à l’honneur sur la scène du Théâtre Lévi-Strauss du musée du quai Branly.

Une ambiance unique, à vivre le temps d’une soirée grâce à la performance époustouflante de Lamia Safieddine, danseuse exceptionnelle venue du cœur des cultures du monde.




Samedi 16 Mars 2019 à 20h00

Les usagers de la ligne 2 du métro connaissent déjà Mohamed Lamouri, Chanteur de Paris sans même le savoir. Ils le croisent et l’écoutent souvent, accompagné de son inséparable clavier portatif calé sur l’épaule. Qu’il joue ses propres titres ou des reprises de Cheb Hasni, il accompagne de sa voix éraillée les doux balancements des rames.




Samedi 16 mars 2019 à 21h00

C’est l’histoire d’une rencontre à rebours entre les deux frères Abozekry, l’histoire d’allers-retours dans une Égypte natale déchirée, une histoire où la France devient le port d’attache. Mohamed, prodige du oud et Abdallah, diplômé précoce de la Maison du luth au Caire n’avaient finalement jamais œuvré ensemble. La vingtaine bien avancée, les voici réunis pour une rencontre musicalement et humainement explosive où vont se croiser musique orientale, andalouse, jazz et même rock. Cette fratrie, c’est la croisée de deux tempéraments forts qui font entendre ce que peut être la musique actuelle au sein de cette région du globe. Le oud, le saz et la batterie ressortent ici transfigurés, loin des traitements supposés sur ces instruments subtils et naturellement connotés.





<< < > >>
video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014