petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Vendredi 24 Mai 2019
Vendredi 21 juin 2019 à 19h00

l'EMM organise une scène ouverte de la musique orientale le jour de la fête de la musique. un espace ouvert à tous les instrumentistes et les chanteurs passionnés. La fête de la musique permettra aux amateurs de la musique orientale de se réunir et de jouer ensemble le vendredi 21 juin 2019 à partir de 19h devant l'Ecole des Musiques Méditerranéennes de Paris.




Samedi 22 juin 2019 à 20h00

Le concert de fin de d'année




Mardi 25 juin 2019 à 19h00

Le Cabaret Sauvage accueille le groupe palestinien 47soul السبعة و أربعين accompagné de la formation libanaise mêlant musique et vidéo Love and Revenge.

Un voyage de Paris à la Palestine en faisant un crochet par Beyrouth.

Venez découvrir cette nouvelle scène urbaine orientale, inspirée des sonorités de ses pairs ; la musique chaabi, les musiques traditionnelles… 🇱🇧🇵🇸




Jeudi 27 juin 2019 à 20h00

♫ Le Festival Jazz au Cœur se veut résolument inspiré par les musiques du monde, hybrides, métissées. Pour ouvrir cette nouvelle édition, Le Réacteur présente DJAZIA SATOUR, le jeudi 27 juin sur la scène de l'Auditorium d'Issy
PIGMENTS ouvrira le show avec son jazz slam ♫




Vendredi 28 juin 2019 à 20h30

Sidi Bemol a toujours eu cette particularité de savoir naviguer entre tradition et contemporanéité, c’est ce qui fait sa richesse, c’est ce qui enchante son public fidèle. Musique d’aujourd’hui, forcément de par ses nouvelles compositions (Essala, Nekkni …), Sidi Bemol ne cesse de créer, d’écrire, de composer, d’observer le monde qui l’entoure. Mais aussi de par le choix des musiciens qui l’accompagnent, une jeune génération montante.




Vendredi 29 novembre 2019 à 20h00

Il est des rêves qui durent longtemps. Et des pressentiments qui ont valeur de prophéties. Neuf albums plus tard, le musicien voyageur qui a contribué à introduire l’oud dans le jazz, assouvit son rêve de musique indienne. le disque qui, à l’origine, était un hommage à Zakir Hussain et au tabla prend alors une direction inattendue. « J’ai senti que, partant d’un socle culturel indien, nous pouvions aller vers un propos plus universel... Cet enregistrement m’a fait l’effet d’une ode à l’amitié et à la fraternité. Quand nous jouions ensemble, j’avais la nette sensation que des âmes sœurs se reflétaient. D’où le titre de l’album : « Sounds Of Mirrors », raconte Dhafer. Un évènement à ne manquer sous aucun prétexte..





<< < > >>
video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014