petitanim
Pour une diffusion plus large : Envoyez-nous vos infos, vos nouvelles, vos blagues, vos anecdotes, vos événements, vos caricatures .............
Dimanche 19 Novembre 2017
Du samedi 30 septembre 2017 au samedi 6 janvier 2018

Avec un débit effréné, beaucoup de mauvaise foi et un ton acide, Nora Hamzawi évoque sa génération sans naïveté ni dédain. Elle met en lumière ses travers et les détaille avec humour. Avec une énergie débordante et une générosité communicative, elle décrit des situations cocasses. Elle nous donne à voir notre quotidien au travers de la dérision et de l'humour. "Nora Hamzawi" est son quatrième one-woman-show.




Du samedi 30 septembre au dimanche 28 janvier 2017

Le Comte est de retour
Après son succès, 8 ans complet à Paris et dans toute la France, Le Comte de Bouderbala nous présente son second spectacle.




Du lundi 16 octobre 2017 au lundi 25 décembre 2017

Si vous aimez les humoristes qui vous font rire tout en assumant des positions fortes sur la société Française, alors le Yassine Belattar 2017 est fait pour vous.

Si par contre vous préférez les humoristes qui font des sketchs sur la difficulté de monter un meuble Ikea, ne vous donnez pas la peine de vous déplacer. Après une tournée dans les endroits les plus sympathiques (Molenbeek, les villes Front National,...) et après avoir été le Premier humoriste à se produire au Bataclan depuis sa réouverture, Yassine Belattar revient encore plus Ingérable dans toute la France et à Paris.




Du Vendredi 10 Novembre 2017 au Mercredi 22 Novembre 2017

Il y a un vide terminologique à l’endroit de ceux qui ont perdu leur enfant, ces « orphelins à l’envers ». C’est la vie marche dans ce désert à la recherche d’un mot, d’un espoir, en invitant deux comédiens à témoigner de cette indicible douleur. Une performance-expérience-limite qui tient sur le fil de la délicatesse.

En tant qu’acteurs, tout semble séparer Daniel Kenigsberg, 61 ans, et Fanny Catel, 37 ans. Mais il y a trois ans, chacun a perdu son enfant, un jeune homme de 25 ans et une fillette de 5 ans. À partir de là, tout les rapproche, en tant que personnes, notamment cette acuité de ceux qui ont vécu un tel séisme qu’ils savent à jamais qu’il y a un avant et un après. Accompagné des deux comédiens, jouant au sens propre le rôle de leur vie, et de ses complices du collectif Zirlib, l’architecte sonore Nicolas Jorio et le plasticienvidéaste Frédéric Hocké, Mohamed El Khatib confectionne un petit guide pratique à l’usage des vivants.




Du mercredi 15 novembre 2017 au vendredi 22 décembre 2017

"Laissez-moi vous raconter l'histoire de Samir et Leïla.
C'est l'histoire d'une rébellion, celle de l'Algérie, d'un grain de sable. C'est l'histoire d'un amour plus grand que les plus grands contes, d'un désir plus vif que les plus vives révoltes, d'une jeunesse plus mûre que les plus mûrs pommiers. C'est l'histoire de Samir et Leïla."




Du vendredi 17 Novembre au samedi 16 Décembre 2017

« Un chagrin ça attend patiemment son heure. Nous y sommes. »
Wajdi Mouawad

Tous des oiseaux a pour source la rencontre entre un auteur québécois d’origine libanaise vivant en France et une historienne juive ayant contribué à faire connaître un diplomate musulman qui fut converti de force au christianisme et qui permit à tout un continent de découvrir la vision qu’un Africain avait de son pays natal. On appelle cela une rencontre avec l’idée absolue de l’Autre. Après avoir interrogé sa responsabilité et celle de ses concitoyens dans des récits qui mettent en scène la guerre civile libanaise, Wajdi Mouawad tente, avec Tous des oiseaux, de dépasser la ligne rouge qu’il s’est toujours fixéDynamitée par la violence du monde, l'histoire intime d'Eitan, un jeune scientifique allemand d'origine israélienne confronté à un violent conflit avec son père, montre comment, dans les luttes fratricides, il n'existe aucune réalité qui puisse dominer une autre. Tout conflit cache un labyrinthe où va, effroyable, le monstre aveugle des héritages oubliés.




Dimanche 19 novembre 2017 à 15h30

Spectacle en langue arabe

Artiste complet, tantôt clown, tantôt conteur, Abdelkader Secteur est plus qu'un comique. C'est aussi le tonton du bled qu'on est heureux de retrouver en famille.

Après avoir triomphé pendant trois ans sur les scènes parisiennes, Abdelkader Secteur est de retour avec un tout nouveau one man show encore plus hilarant que le premier. Dans ce spectacle inédit, il vous raconte, avec son talent unique de la tchatche, son quotidien haut en couleurs, partagé entre les deux rives de la Méditerranée.

De son enfance au bled coincé entre seize frères et sœurs, à sa découverte de Paris, tout est prétexte à la rigolade pour cet artiste hors norme dont la justesse n’a d’égale que la générosité.




Vendredi 24 novembre 2017 à 20h30

"Bled Runner, un banal best of ? Pas vraiment. Car, à travers les meilleurs moments de ses précédents spectacles, revus à l'aune de son regard d'aujourd'hui, Fellag reconstitue le parcours d'un gamin de la Kabylie, où il est né dans les années 50, jusqu'à son arrivée à Marseille, en 1995. Des souvenirs où la violence et la mort côtoient la solidarité et la joie de vivre. Avec un humour dénué de tout manichéisme, Fellag porte un regard à la fois incisif et plein d'humanité sur ses concitoyens et sur nous, les Français, concluant dans un sourire : « Vous avez raté votre colonisation, on a raté notre indépendance. On est quitte. » Une manière de nous inciter à rire les uns avec les autres et non les uns contre les autres. Un message plus que jamais indispensable."TELERAMA




Du vendredi 24 au samedi 25 à 20h00

LA GUERRE DE MON PÈRE un spectacle sur la guerre d'Algérie - Mabel Octobre
spectacle précédé du "Cabaret de Là-Bas"

La guerre d’Algérie hante nos consciences. Pensée comme un mal nécessaire pour certains, comme un gâchis par d’autres, elle est avant tout l’expression d’un peuple en lutte pour son indépendance. De nombreux jeunes hommes furent appelés au nom « du maintien de l’ordre et de la pacification » à participer à une guerre, longtemps occultée. Comment parler d’une chose qu’on ne peut nommer ?
La guerre de mon père retrace le parcours d’un homme de 45 ans qui enquête sur le silence de son père, parti faire son service militaire pendant les « évènements ».




Du mardi 28 novembre au samedi 2 décembre 2017 à 20h00 sam 16h00

Un plateau nu. Deux comédiens face au public. Ahmed El Attar veut aller à l’essentiel.
D’autant qu’il n’est pas facile de parler de la Révolution, fut-elle « de papyrus », « de lotus » ou « du Nil ». Et peut-être encore moins de l’après Révolution… Et peut-être encore moins dans l’Égypte d’aujourd’hui… Alors, on parle d’avant. Avant le 25 janvier 2011, le jour qui a marqué le début d’un grand soir attendu, le début d’un processus qui espérait des jours meilleurs. On parle de ce qui a précédé les rassemblements de la place Tahrir au Caire. On tente de comprendre, d’expliquer. De transmettre aux autres, au monde 

   



> >>
video
facebook
pub
voltaire_net
francemaghreb
undergroone
medinaweb
Telephonearabe 2005-2014